Classement Des Vins De Bordeaux

Edition du 22/12/2015
 

CHATEAU MALARTIC LAGRAVIÈRE

Sommet

Château MALARTIC-LAGRAVIÈRE

En 1803, le Domaine appartenait à la famille du Comte de Maurès de Malartic, grand serviteur du Roi de France qui guerroyait contre les anglais au Québec et dans l’Océan Indien. Jouissant d’une grande réputation depuis le début du siècle dernier, le Château Malartic-Lagravière est l’un des seuls six crus classés à la fois en blanc et en rouge lors du classement des Graves de 1953. Fin 1996, le Château prend un nouveau cap avec l’arrivée de la famille Bonnie, et l’on pratique ici la “haute couture du vin” : terroir, cépages, clones, porte-greffe... tout est analysé dans les moindres détails pour mettre la technologie au service de la tradition, notamment en manipulant le moins possible le raisin. Du grand art.


Le Château Malartic-Lagravière est situé sur une haute terrasse profondément entaillée par le ruisseau de l’Eau Blanche et ses affluents. Il est formé sur 8 mètres de profondeur d’îlots graveleux datant de l’ère quaternaire. Le nom évocateur de “Lagravière” souligne la grande qualité des sols de ce vignoble, reconnu pour être situé sur la plus belle croupe de graves de Léognan. Si la couche de graves réalise un excellent drainage en surface, le sous-sol de calcaire coquillé, composé de fossiles provenant des mers chaudes et de veines d’argile, retient une importante réserve d’eau. Elle assure une parfaite alimentation hydrique de la vigne, même lors des sécheresses les plus sévères. Un sol très perméable, un ensoleillement optimal, une sensibilité réduite aux variations climatiques constituent des facteurs éminemment favorables. Ceci, d’autant plus qu’ils sont optimisés d’année en année par la conduite de la vigne sur mesure initiée par la famille Bonnie dès son arrivée. La famille Bonnie a toujours été attentive à l’environnement de son vignoble et l’incidence des travaux réalisés par ses équipes sur la vigne, le raisin, mais aussi sur le voisinage : habitats, la faune, la flore et cours d’eau proches des parcelles. Plusieurs bonnes pratiques de grandes ampleurs ont été engagées sur le domaine depuis 1997 comme la conduite raisonnée de la vigne (labour intégral, zéro herbicide, traitements raisonnés, pratiques de lutte intégrée (plantations de km de haies diversifiées, jachères fleuries...). La propriété est certifiée depuis 2008 en agriculture raisonnée. Jean-Jacques Bonnie a rejoint l’équipe début 2003 en tant que Directeur technique et commercial, son épouse Séverine se charge du marketing et de la communication. En 2006, Véronique Bonnie-Laplane, sœur ainée de Jean-Jacques, rejoint l’équipe en tant que directrice financière, et son mari Bruno à la commercialisation des vins argentins. Jean-Jacques et Véronique sont co-gérants depuis 2013 de l’ensemble des Vignobles Malartic. “Malartic Lagravière Rouge 2012, noux explique Jean-Jacques Bonnie, est un très joli millésime qui devrait plaire à un grand nombre car il est très gourmand, très flatteur, très rond, avec une belle densité en fin de bouche. Il donnera entière satisfaction aux consommateurs. Malartic Lagravière Blanc 2013, assez peu de Sémillon dans l’assemblage de ce millésime. Très joli grain et beau milieu de bouche dû justement en partie au Sémillon. Les Sauvignons avaient de très jolies acidités et complètent bien l’ensemble. Un millésime assez classique avec des arômes de fruits blancs, de pêche, de poire, de pamplemousse. Malartic Lagravière Rouge 2013, peu de quantité, mais un vin étonnant malgré la réputation qu’on lui a vite attribué. Il faut dire que le cycle végétatif a été un peu compliqué, heureusement l’automne a été favorable. Les vins sont assez masculins, d’une belle puissance, de garde, ils sont encore à l’élevage. Le 2013 est particulier, nous avons fait des extractions de fruit, il me fait penser au 2011 dans son expression, des vins colorés, d’une belle puissance, denses, un beau fruit et un beau milieu de bouche. C’est un millésime où nous avons le plus de polyphénols dans les vins. Nous les avons récoltés très tard, jusqu’au 23 octobre, donc nous avons gagné des degrés de maturité avec cette belle arrière-saison. Nous avons axé notre vinification sur des vins fruités, ronds, des vins plaisir. Malartic Lagravière Rouge 2014 : grâce à nos efforts dans la façon de mener notre vignoble, vous l’aviez déjà remarqué en 2008, et nous sommes toujours en progression, notre niveau de qualité de raisins augmente. Nous ne désherbons plus mais nous labourons, plus d’insecticide, cela permet d’avoir une flore et une faune fournies. L’enracinement “replonge”. En labourant, nous avons coupé ces racines de surface et cela a contraint la vigne à traverser la couche de graves et d’atteindre ensuite la couche de calcaire coquillé que nous avons à Malartic. Nous vendangeons de jolies grappes, beaucoup plus petites, plus équilibrées. Après un mois d’août mitigé en 2014, nous avons eu un bel été indien avec un mois de septembre aux températures très élevées, 15 jours au-dessus de 30°, c’était magnifique ! Les Merlots étaient d’une corpulence impressionnante tout en gardant une très belle fraîcheur avec des PH assez bas. Les Cabernets-Sauvignons avaient une sucrosité que l’on a plutôt l’habitude de retrouver dans les Merlots… Le Cabernet-Sauvignon apporte généralement une très belle race et allonge la structure, pour le 2014, ils sont très gourmands. Ce 2014 à Malartic Lagravière a le potentiel d’être supérieur à 2005 et devrait se rapprocher du 2010. Malartic Lagravière Blanc 2014 : nous avons vendangé à un rythme serein, les Sauvignons ont gardé cette belle pureté et les Sémillons ont conservé des PH assez élevés et des acidités assez faibles, ce qui est dû à la maturité des vignes d’une quinzaine d’années maintenant. Le vin est chaleureux avec des arômes prononcés d’abricot et parallèlement beaucoup de fraîcheur, aucune lourdeur grâce à la forte proportion des Sauvignons. Un assemblage très équilibré, très élégant, très réussi.”

   

CHATEAU MALARTIC LAGRAVIÈRE

Famille Bonnie
43, avenue de Mont de Marsan
33850 Léognan
Téléphone : 05 56 64 75 08
Télécopie : 05 56 64 99 66
Email : malartic-lagraviere@malartic-lagraviere.com





> Le palmares des vins


CLASSEMENT BORDEAUX SUPERIEUR
e_bordeaux_superieur.jpg
LES MEILLEURS RAPPORTS QUALITE-PRIX-TYPICITE DE L'ANNEE

Les Classements du site sont réactualisés en permanence dans l'année en fonction des dernières dégustations (derniers ou anciens millésimes, coups de cœur, déceptions...) et peuvent donc être différents de ceux du Guide "papier", qui ne peut être remis à jour avant la prochaine édition

Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom

PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
REIGNAC
BELLEVUE-FAVEREAU
BOSSUET
BRAN DE COMPOSTELLE
FONTBONNE
CRAIN
PANCHILLE
PASCAUD
FILLON
HAUT-CRUZEAU
LAGRANGE LES TOURS
PARENCHÈRE
THURON
GRAND PARIS
BÉCHEREAU
PIOTE
VRAI CAILLOU
BURLIGA
CASTENET
JAYLE
LATOUR LAGUENS
PAILLETTE
LAMOTHE VINCENT
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
BELLE GARDE
BOUTILLON
BERNADON (BX)
CORNEMPS
MASSON/GASSIES-GAUTEY (BX)
ENTRE-DEUX-MONDES
GRAND FRANÇAIS
LAUBERTRIE (BX)
AUX-GRAVES -DE-LA-LAURENCE
LAJARRE
PENIN
SIRON
LAUDUC
MALEDAN (BX)
BALLAN-LARQUETTE
LE SEPE
VRILLE TETUE
BASTIAN
CROIX DE QUEYNAC
LARTIGUE-CÈDRES
TUILERIE du PUY
BUISSON
FARIZEAU
LA FLEUR HAUT GAUSSENS
SAINTE-BARBE
FONT-VIDAL (BX)



DEUXIEMES GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
(PIERRAIL)
ARRAS
MAUBATS
LISENNES*
FRACHET
CAZENOVE
BRANDILLE*
CANTEMERLE*
(HAUT-BRANA*)
PEYFAURES
VIEILLE TOUR
LA GALANTE
L'HERMITAGE
(LAVILLE)
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
(MAISON NOBLE*)
BEAU RIVAGE
HAUT-MONGEAT*
ELIXIR de GRAVAILLAC
COLLINES*
FONTENILLES (BX)
LES MARÉCHAUX (BX)
PRIEURÉ MARQUET
FRANQUINOTTE (BX)



TROISIEMES GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
(CANET (BX))
(CROIX DE ROCHE)
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
BRANDE-BERGÈRE*
HAUT POUGNAN (BX)

IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements

> Nos coups de cœur de la semaine

Château le TUQUET


Au sommet. Un domaine de 120 ha (55 ha de vignes d’un seul tenant), dont l’implantation du vignoble et des bâtiments figure déjà sur les cartes royales de Belleyme au début du XVIIIe siècle. Autour d’une jolie chartreuse, édifiée en 1730 et embellie par Victor Louis, s’organisent des bâtiments d’exploitation en cour carrée dont la configuration classique a pu être préservée. Ce château est la propriété de la famille Ragon depuis 1963. D'importants travaux ont été faits dans les chais en 1991 : 3 200 hl de cuverie Inox supplémentaires, construction d'un nouveau chai à barriques, thermorégulation de l'ensemble de la cuverie et climatisation des locaux de stockage. Savoureux Graves rouge 2012, bien structuré, de bouche puissante, un vin dense, coloré et corsé, très harmonieux, riche et bien fondu. Superbe 2011, aux tanins mûrs et fermes à la fois, au nez complexe et subtil dominé par les fruits macérés et l'humus, de bouche fondue mais puissante. Le 2010, avec un bouquet persistant et corsé, des arômes de sous-bois et de griotte, fondu, de bouche dense, légèrement épicée, aux tanins riches et veloutés à la fois, complexe, très réussi, de garde, bien sûr. Le 2009, de couleur profonde, au nez où dominent le cassis bien mûr et les sous-bois, mêle concentration aromatique, ampleur des tanins et distinction en bouche. Excellent 2008, un vin avec beaucoup de structure, tout en bouche, bien équilibré, au nez de cerise confite et d’humus, de charpente élégante, de fort bonne garde.  Le Graves blanc 2013, élevage en cuves sur lies, tout en finesse, aux nuances d’abricot et de grillé, d’un bel équilibre, aux senteurs persistantes de fruits frais et d’une très jolie finale. Beau 2012, tout en persistance, où dominent les épices et l’amande, dégage une bouche franche et fraîche, marquée par la pêche blanche.

Paul Ragon et Alice de la Haye

33640 Beautiran
Téléphone :05 56 20 21 23
Télécopie :05 56 20 21 83
Email : letuquet@orange.fr

Château du PAYRE


Exploitation qui se transmet depuis 5 générations de mère en fille. Un paradoxe puisqu’au pays de la “peyre” (la pierre en gascon), le Château du Payre (un dérivé du patois gascon lou payre) signifie le père ! Sur les 35 ha de vignoble répartis en 4 îlots, la production de vins rouges représente environ 80 % de la récolte selon les années. L’ Agriculture Raisonnée est le passeport vers une Agriculture Durable en développant les réservoirs dédiés à la biodiversité : jachères fleuries (pour les insectes et animaux), jachères mellifères (la fleur des abeilles) contribuent à l'amélioration du paysage tout en restructurant le sol avant plantation. Terra Vitis. Coup de cœur pour ce Cadillac Côtes de Bordeaux Réserve du Payre rouge 2012, au nez puissant et subtil à la fois, aux notes de fruits mûrs (cassis, griotte), charnu, épicé, aux tanins mûrs, charpenté, de bouche ample. La cuvée La Croix du Payre 2011, 70% Merlot, le reste en Cabernets, à la fois riche et souple, très équilibré, dégage un bouquet intense avec des notes de sous-bois et de cerise bien mûre.  Goûtez le Bordeaux rouge cuvée de la Fontanille 2011, franc, fruité, souple, de bouche soyeuse. Excellent Crémant de Bordeaux rosé brut, de mousse légère, au nez à la fois ample et subtil où s’entremêlent la griotte mûre et une touche épicée, de bouche vive comme le Crémant blanc, qui sent l’aubépine et les fruits jaunes. Joli Bordeaux Blanc sec 2014, au nez d’agrumes et de narcisse, séduisant par sa structure ronde en finale. Chambres d’hôtes.

Valérie Labrousse - Vignobles Arnaud & Marcuzzi
13, Le Vic
33410 Cardan
Téléphone :05 56 62 60 91 et 06 73 86 21 75
Télécopie :05 56 62 67 05
Email : chateaudupayre@gmail.com
Site personnel : www.chateau-du-payre.fr

Château d'ESTEAU


Depuis près de trente ans, Serge Playa a entrepris son œuvre : restaurer une ancienne propriété déjà connue au XVIIe siècle et lui redonner son lustre passé. En effet, le Château d’Esteau existait déjà lorsque Belleyme, géographe du Roi, traça la carte du Médoc en 1766. Depuis, les successions, l’urbanisation et, hélas les crises viticoles ont réduit sa superficie mais l’essentiel demeure : 4 ha d’un terroir où la grave garonnaise prédomine, regroupés autour des bâtiments ce qui confère aux vins une typicité unique. La plantation, d’une densité élevée, fait la part belle au Cabernet-Sauvignon. On a banni les désherbants. Tous les travaux du sol sont mécaniques, les vendanges manuelles ce qui garantit un tri impitoyable des meilleures grappes. La vinification se fait de manière traditionnelle, avec une cuvaison longue qui assure l’extraction des arômes, et l’élevage est effectué durant 22 mois en moyenne, en barriques de chêne fin de l’Allier renouvelées à raison de 30% par an. Depuis 2009, le Château d’Esteau produit un second vin, la cuvée 7 & +, issu principalement de ses jeunes vignes, et dans lequel le Cabernet-Sauvignon et le boisé sont moins marqués. Il en résulte un vrai vin plaisir, très apprécié dans les brasseries parisiennes où il est représenté, et dans les pays nouveaux consommateurs de vin. Le tout explique cet excellent Haut-Médoc 2012, aux notes de pruneau et de sous-bois, de bouche pleine et généreuse, aux tanins fermes et soyeux à la fois, de couleur pourpre, bien typé, franchement savoureux. Excellent 2011, complexe, aux tanins fermes et soyeux à la fois, un vin qui mêle concentration aromatique et souplesse, aux arômes d'épices et de griotte, avec, en bouche, des nuances de fruits confits et de sous-bois. “Ce 2011 (65% Cabernet-Sauvignon, 30% Merlot, 5% Cabernet franc) a une robe d’intensité moyenne, nous dit Serge Playa, un vin aux notes fruitées et fumées au nez, attaque souple, volume en bouche, une structure correcte, un vin bien équilibré.” Le 2010 est remarquable, de belle robe pourpre soutenu, aux notes de framboise et de cannelle, d’une grande harmonie, très parfumé, séveux, généreux et persistant, à prévoir sur une cassolette de ris et rognons de veau à la moutarde, par exemple. Beau 2009, d’un grand classicisme, de couleur grenat, bien corsé mais très fin, avec ces notes de mûre et de cassis, qui mêle finesse et charpente.

Serge Playa

33250 Saint-Sauveur
Téléphone :05 56 59 57 02
Télécopie :05 56 59 59 60
Email : playa.serge@neuf.fr
Site personnel : www.chateaudesteau.com

CHATEAU D'ESTEAU


Depuis près de trente ans, Serge PLAYA a entrepris son grand œuvre : restaurer une ancienne propriété déjà connue au XVIIème siècle et lui redonner son lustre passé. En effet, le Château d’ESTEAU existait déjà lorsque BELLEYME, géographe du Roi, traça la première carte du Médoc en 1766. Depuis, les successions, l’urbanisation et, hélas les crises viticoles ont réduit sa superficie mais l’essentiel demeure : 4 ha d’un terroir où la grave garonnaise prédomine, regroupés autour des bâtiments ce qui confère aux vins une typicité unique. La plantation, d’une densité élevée, fait la part belle au Cabernet-Sauvignon. On a banni les désherbants. Tous les travaux du sol sont mécaniques. Les vendanges sont évidemment manuelles ce qui garantit un tri impitoyable des meilleures grappes. La vinification se fait de manière traditionnelle, avec une cuvaison longue qui assure l’extraction des arômes, et l’élevage est effectué pendant 22 mois en moyenne, en barriques de chêne fin de l’Allier renouvelées à raison de 30% par an. La mise en bouteilles, toujours au Château, a lieu en général pendant l’été qui suit cette période et les vins reposent encore un an en bouteilles avant d’être prêts à la commercialisation. Depuis la récolte 2015, Hélène Musso a repris les rênes de la propriété et s'attache à maintenir une typicité et une qualité unanimement appréciées. Depuis 2009, le Château d’ESTEAU produit un second vin, la cuvée 7 & +,issu principalement de ses jeunes vignes, et dans lequel le Cabernet Sauvignon et le boisé sont moins marqués. Il en résulte un vrai vin-plaisir, très apprécié dans les brasseries parisiennes où il est représenté, mais aussi dans les pays nouveaux consommateurs de vin. Vous pourrez découvrir ce Haut-Médoc 2008, un vin de belle teinte foncée, parfumé (cassis), où la souplesse prédomine, aux tanins fondus mais bien présents, classique de ce millésime, de garde, bien entendu. Le 2006, charnu, avec des arômes de sous-bois et de groseille, est riche et persistant en bouche, gras, aux tanins mûrs, de couleur profonde, mêlant structure et élégance, de bonne garde. Le 2005, au nez de cerise noire et d’humus, est classique, un vin où la structure s’allie à la finesse, de couleur grenat aux reflets violacés, aux tanins fermes et veloutés, tout en bouche, de garde.

Hélène Musso

33250 Saint-Sauveur
Téléphone :05 56 59 57 02
Télécopie :05 56 59 59 60
Email : chateau-d-esteau@vinsdusiecle.com
Site : chateau-d-esteau
Site personnel : www.chateaudesteau.com


> Nos dégustations de la semaine

Château CLOSIOT


Un vignoble d’une superficie de 4,5 ha sur sol de sables rouges, caillouteux et calcaire. Encépagement à 90% de Sémillon, 5% de Sauvignon et 5% de Muscadelle. Culture raisonnée depuis 1996.
Beau Barsac Sauternes 2011 (sables fauves, argilo-calcaire, caillouteux par endroits sur dalle calcaire, 90% Sémillon, 5% Sauvignon gris et 5% Muscadelle, élevage 22 mois en barriques), un vin de belle couleur, au nez riche et bien présent dominé par des notes de pain grillé et de fruits confits. Le 2010 est d’une grande intensité mais tout en subtilité d’arômes, de belle teinte dorée, d’une belle ampleur. Le Sauternes 1ère Brume de Closiot 2011, issu d’une première trie vendangée en début de récolte afin de limiter la concentration, aux notes discrètes de citron confit et de fleurs blanches.
Profitez du gîte de Valérie Casasola, la fille de Françoise Soizeau.
Françoise et Bernard Sirot-Soizeau

33720 Barsac
Tél. : 05 56 27 05 92 et 06 85 53 09 49
Fax : 05 56 27 11 06
Email : chateau.closiot@orange.fr
www.closiot.com

Voir son classement dans le Guide des Vins
Accorder ce vin avec le plat idéal dans IdéeVins

Château de la COUR


Un vignoble conduit en lutte raisonnée pour ce Saint-Émilion GC 2013, issu à 90% du Merlot et 10% de Cabernet franc, sols sablo-graveleux avec concrétions ferriques, fermentation naturelle et longue macération (25 jours), élevé durant 12 mois en fûts de chêne (dont 1/3 de fûts neufs), est de bouche puissante et dense, aux tanins bien fondus, un vin où s’entremêlent des notes de petits fruits rouges à noyau bien mûrs, d’humus et de réglisse. Le 2011 est équilibré, parfumé, aux tanins fermes, au nez de cassis et d’épices, allie puissance et souplesse, un vin subtil. Le 2010, de fort belle évolution, est tout en couleur et en matière, avec ces notes persistantes de fumé et d’épices, aux tanins puissants mais très fins, un vin qui a largement mérité sa médaille d’Argent au Concours des Vignerons Indépendants.
Vignobles Delacour

Château BRONDELLE


Savoureux Graves rouge 2010, d’un beau rouge profond, concentré, ample, velouté et fruité en bouche, avec ses tanins ronds et puissants à la fois, de bouche persistante, un vin qui associe richesse et harmonie, de très bonne évolution.
Il y a encore le Classic blanc 2013, tout en fraîcheur aromatique, de bouche persistante et harmonieuse, avec des nuances de genêt et de fruits frais, et le Classic rouge 2011, au nez où dominent la groseille et les épices, tout en complexité aromatique, avec des tanins ronds.
Goûtez le Bordeaux Supérieur Bras d’argent 2011, avec ce nez de fruits rouges et noirs bien mûrs, de bouche souple.

Jean-Noël Belloc

> Les précédentes éditions

Edition du 15/12/2015
Edition du 08/12/2015
Edition du 01/12/2015
Edition du 24/11/2015
Edition du 17/11/2015
Edition du 10/11/2015
Edition du 03/11/2015
Edition du 27/10/2015
Edition du 20/10/2015
Edition du 13/10/2015
Edition du 06/10/2015
Edition du 29/09/2015
Edition du 22/09/2015
Edition du 15/09/2015
Edition du 08/09/2015
Edition du 01/09/2015
Edition du 25/08/2015
Edition du 18/08/2015
Edition du 11/08/2015
Edition du 04/08/2015
Edition du 28/07/2015
Edition du 21/07/2015
Edition du 14/07/2015
Edition du 07/07/2015
Edition du 30/06/2015
Edition du 23/06/2015
Edition du 16/06/2015
Edition du 09/06/2015
Edition du 02/06/2015
Edition du 26/05/2015
Edition du 19/05/2015
Edition du 12/05/2015
Edition du 05/05/2015
Edition du 28/04/2015
Edition du 21/04/2015
Edition du 14/04/2015
Edition du 07/04/2015
Edition du 31/03/2015
Edition du 24/03/2015
Edition du 17/03/2015
Edition du 10/03/2015
Edition du 03/03/2015
Edition du 24/02/2015
Edition du 20/02/2015

 



Château TROTTE VIEILLE


Vignobles GASSIES-GAUTEY


Château LAFARGUE


Château CANTENAC


Château les MOINES


Château MONTROSE


Château SAINT AHON


Château BELLE GARDE


Château FILHOT


Château La GALIANE


Domaine de VIAUD


Château PLANTIER ROSE


Château FOURCAS-DUPRÉ


CLOS DES LUNES


Château HOURTIN-DUCASSE


Château La ROSE- POURRET


Château TOUR-du-ROC


Château VAISINERIE


Château HAUT-MACÔ


BORDEAUXTHÈQUE



DOMAINE DE LA CASA BLANCA


CHAMPAGNE BOULARD-BAUQUAIRE


CHATEAU TOULOUZE


DOMAINE FOUGERAY DE BEAUCLAIR


DOMAINE COMTE PERALDI


CHAMPAGNE VAUTRAIN-PAULET


CHATEAU FABAS


DOMAINE DE LA RENAUDIE


EARL GUY MALBETE


DOMAINE PIERRE GELIN


CHAMPAGNE MAURICE VESSELLE


DOMAINE DE GRANDMAISON EARL


SCEA CHATEAU CAILLIVET


DOMAINE LAFRAN-VEYROLLES


DOMAINE CRET DES GARANCHES



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales